Yann Moix fait une critique que vous n’entendrez jamais au Québec

Yann Moix
Yann Moix

 

Au Québec la critique est presque qu’inexistante.

L’audience est trop petite pour être suffisante et les productions sont contrôlées par les subventions gouvernementales. Subvention accordée à un petit groupe de soumis qui ont main mise. L’effet pernicieux c’est de rendre les opportunités presque inexistantes aux tartistes québécois. La proximité entre les divers intervenants est telle que cela frôle l’inceste. En fin de compte, le Québec est champion du nombrilisme et le politically correct  y règne en roi et maitre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.