La caricature de Côté – Vraiement?

La caricature de Côté du 21 août 2019 
Jounal 'LE SOLEIL' propiété de 'Groupe Capitales merdias"
La caricature de Côté du 21 août 2019
Jounal ‘LE SOLEIL’ propiété de ‘Groupe Capitales merdias”

Côté est en plein conflit d’intérêts lorsqu’il se permet une caricature blâmant les AFGA/FAANG et c’est d’une démagogie fallacieuse, crasse et honteuse.

Le caricaturiste du journal ‘LE SOLEIL’, possession du ‘Groupe Capitales merdias’ est en plein conflit d’intérêts lorsqu’il se permet une caricature blâmant les AFGA/FAANG et c’est d’une démagogie fallacieuse, crasse et honteuse.

Pas surprenant que cette caricature ait comme source le journal le soleil. Le “groupe capitales merdias” est propriétaire de 12 journaux, dont Le soleil. Grace à la complicité de notre bon gouverne-maman ce ‘voleur’ à encaissé 10 millions en janvier et voilà qu’il encaisse un autre 5 millions. Les journaux c’est privé n’est-ce pas? Aucun plan de restauration après avoir reçu 10 millions et voilà qu’on pompe un 5 millions. Y doit rire dans sa barbe.

Vous êtes courant que tous les journaux ont encaissé des subventions (multimédia) de centaines de millions depuis le début des années 2000 pour se préparer à l’ère numérique. Eh, oui, des millions pour nous présenter une page WEB.

À la base, “Groupe Capitales merdias” c’est une entreprise privée et que ce soit Bombardier, Le Soleil, La presse ou SNC-LAVALIN aucun argent public en provenance de nos impôts ne devrait leur être accordé. Y’a des banques et autre institution financière spécialiser pour financer dans le privé. Financer la vente et/ou faillite du “Groupe capitales merdias” c’est se faire enculé avec une poignée de sable.

Financer la vente et/ou faillite du “Groupe capitales merdias” c’est se faire enculé avec une poignée de sable.

Que dire de la qualité et du formatage de l’information faite par les merdias de masse qui est à vomir? Y’a même plus un semblant d’impartialité dans l’information. Ils nous disent carrément ce que l’ont doit penser, quand, pourquoi et comment.

Les merdias de masse perdent leurs lecteurs parce qu’ils publient d’la marda propaganda.

En vérité les merdias perdent leurs lecteurs parce qu’ils publient d’la marda propaganda. La multitude de téléphone intelligent (caméra) et réseau social démasque leurs démagogies au grand jour et une proportion sans cesse grandissante des lecteurs ne sont plus dupes.

Un exemple de leur remplacement (les merdias) par des petits qui sont plus crédibles – LES MÉDIAS PANIQUENT PAR ALEXIS COSSETTE-TRUDEL

Voici un exemple de leur remplacement (les merdias) par des petits qui sont plus crédibles et qui nous informe mieux sur les vrais enjeux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.